Conseils du/d’un jour : bien préparer une soutenance orale

Hello tout le monde,

Aujourd’hui petit cours quant à la préparation de notre soutenance orale qui approche à grand pas. On ne te mets pas du tout la pression, à toi qui est assis tranquillement devant ton pc ou pendu à ton téléphone, mais la soutenance de mémoire reste un élément clef dans la réussite de notre master.
No stress, on est là pour toi !!!

On a donc réunit quelques conseils pour que 1) et bien… tu réussisses et 2) que tu ne sues pas des gouttes avant/pendant/ voire même après

Déjà, commençons par le commencement, (comme souvent avec nous) : comment va se dérouler cette fameuse soutenance ?
– Une présentation de la problématique, l’entreprise, un développement qui diffère du rapport écrit, complété par exemple de résultats chiffrables et une conclusion. Le tout doit durer 20 minutes.
– Puis vient la période des questions par le jury, qui porte bien sûr sur votre mémoire (points d’approfondissement) ou bien sur un thème qui le complète, pendant 10 minutes.
– Enfin une délibération de leur part (10 minutes) qui, nous l’espérons, nous donnerons droit à une réponse directe.

Concernant le fond de ton mémoire, on ne peut pas vraiment t’aider, tu es seul maître à bord. Essaye par exemple de préparer les éventuelles questions du jury, entraine toi devant le miroir/ta famille, relis ton écrit (C’est là que tu es heureux de ne pas avoir fait tes 50 pages ^^),…

Concernant la forme, voici donc 10 conseils afin que tout se déroule pour le mieux et dans les meilleures conditions :
1) Tu te dois de connaître ton sujet par cœur !! C’est une des règles les plus importantes, les définitions doivent être connues ainsi que le vocabulaire associé au domaine d’activité de ton mémoire.
2) Il te faut absolument adapter le ton et le contenu à ton jury d’examen : en l’occurrence, ce seront principalement des professionnels qui seront présents à notre soutenance. Le discours se doit donc d’être professionnel, correct, maitrisé. Il est important également que tu agisses comme si le jury n’avait pas lu ton mémoire, ainsi bien expliquer certains termes (faut pas non plus faire un cours à des ignares !!) et le cheminement de ta démarche.
3) Bien organiser ton oral. Et oui, on nous a appris depuis la petite école à faire des parties I. A. b. c’est le moment de t’en servir !!! (Oui, en général, on t’apprend RAREMENT des choses inutiles à l’école………..) Le sommaire doit donc leur être annoncé dès le début de la présentation, le jury saura alors se repérer dans la suite de ton programme.
4) Cela va de paire avec la gestion de ton temps, 20 minutes sont imparties à chaque élève. Pour se repérer, on te conseille de calculer la durée totale en fonction de ton nombre de diapos. En général, on compte 2/3 minutes maximum par diapos.
5) L’élocution est également essentielle : une bonne articulation, pas de fautes de syntaxe,… le fond est important mais la forme aussi !! C’est là que l’entrainement régulier est de mise, plus on s’entraine plus on est performant, il n’y a pas de miracle.
(#nopainnogain, tu connais ? )
6) La gestion du stress, ça te dit quelque chose ? 😀
L’entrainement régulier (yes, encore lui), te permettra plus de confiance et plus d’assurance, un bon dodo la veille et un bon petit déjeuner pour les nerfs et surtout arriver en avance le jour J. C’est déjà moins de stress, non?
Pour ce qui est du stress de l’examen, si tu t’es bien préparé, pas de raison de te ronger les ongles jusqu’au sang. De toute façon, tout le monde a un coup de stress avant un examen, à différents moments, mais avoir peur de rater ça prouve que l’objectif en vaut la peine. L’adrénaline pousse à se surpasser aussi ^^
7) Un support écrit peut également aider à gérer le stress. Tablette, notes, ou bien ton powerpoint de présentation. Voire rien du tout pour certains. C’est selon le besoin de chacun mais si tu sais que seras plus à l’aise avec, fooooonce ! Et prépare à l’avance !
8) L’attitude est primordiale : Ghandi a dit : « Vous avez beau avoir toutes les aptitudes, si vous n’avez pas l’attitude, vous ne réussirez pas. »
Pas de mains dans les poches, pas de re-coiffage impromptu, pas de gesticulations dans tous les sens, mais plutôt ne pas rester droit comme un piqué, utiliser l’espace, être souriant et surtout être naturel. Être calme aussi, même si le jury vous pique au vif, c’est une façon de tester votre aptitude à prendre la réflexion, à l’analyser et à la traiter en toute sérénité.
9) Ton powerpoint : même trame tout au long des diapos, mêmes couleurs, pas de fond noir, typographie > 24, sobriété, des points clefs et non des phrases à rallonge (surtout si c’est pour les relire à l’oral hum !), visuel,… Bref, un support qui tiendra le jury intéressé pendant ton discours.
10) On vous a dit que le jean à trous ou la mini-jupe était à proscrire ou est ce qu’on a besoin d’en arriver là ? TENUE CORRECTE EXIGEE !!!

Si avec tout ça, tu ne réussis pas…
A toi de jouer maintenant !

Equipe M2M, préparatrice en examen

Publicités